parapente tenerife

Tout savoir sur le vol en parapente

Vous avez toujours voulu voir le monde sous une autre perspective, mais vous n’avez jamais réussi à trouver suffisamment de temps libre pour pratiquer le vol en parapente ? Maintenant que vous êtes tout disposé à étudier la question, vous allez avoir besoin de conseils et d’une bonne dose de préparation pour réussir votre baptême de l’air en toute sécurité. Au travers de cette publication, vous trouverez quelques informations essentielles sur cette discipline d’altitude, puis nous aborderons ensuite des notions indispensables pour apprendre à parfaire le décollage et l’atterrissage en douceur !

Qu’est-ce que le parapente ?

 

De toutes les disciplines sportives et de loisirs qui existent dans le monde, le parapente est encore l’une des seules activités qui nous permettent de voler. Ainsi, il n’est pas étonnant que l’on confonde régulièrement le parapente avec le parachutisme, puisqu’on peut y voir cette même grande voile permettant de ralentir la chute et de rester un moment dans les airs. La ressemblance s’arrête là : en effet, le parapente sert d’abord et avant tout à se maintenir en altitude, de façon à profiter d’une grande et longue balade dans le ciel. Le parachute quant à lui, sert à ralentir la chute depuis le saut d’un avion, et donne la possibilité d’atterrir en douceur. En bref, vous l’aurez compris, le parapente se conçoit d’abord et avant tout comme un sport de vol libre, au même titre que la pratique du vol à voile ou du deltaplane. L’ensemble s’apparente d’ailleurs une sorte d’aéronef, doté d’un parachute rectangulaire.

 

Bien évidemment, le parapente est une activité strictement encadrée, et il existe des moniteurs diplômés qui pourront vous accompagner tout au long de votre découverte du parapente. Si vous souhaitez bénéficier d’un vol d’initiation, la présence à vos côtés d’un pilote expert ne sera pas de trop ! Ainsi, rejoindre une école professionnelle vous permettra d’accéder à de précieux conseils en provenance d’un moniteur qualifié. Et vous disposerez également d’un équipement haut de gamme en location, ce qui vous permettra de ne pas vous ruiner dans l’achat d’un matériel couteux !

 

Quelles sont les étapes du vol ?

 

La préparation au sol

 

Ces premières lignes attisent votre curiosité et vous aimeriez en savoir plus ? Commencez tout d’abord par vous rapprocher du centre de parapentistes le plus proche de chez vous. Là, vous aurez la possibilité de fixer un premier rendez-vous avec un professionnel, détenteur d’un brevet d’état. A ce stade, les premières informations de vol vous sont communiquées, notamment la durée du vol et les conditions météo. Une navette viendra ensuite vous chercher au jour et à l’heure prévue, jusqu’au site de décollage. Sur place, votre moniteur vous confie un certain nombre d’équipements, à commencer par votre sellette et votre casque. La sellette, vous l’aurez compris, est le siège dans lequel vous êtes assis durant tout le trajet. Il est généralement relié aux élévateurs par deux mousquetons. Le casque, quant à lui, est obligatoire. Avant de vous envoler, il vous sera recommandé de préparer et de vérifier l’aile.

 

Vient ensuite le moment du décollage. Pour permettre à votre aile de gonfler un maximum, et si vous êtes débutant, vous pouvez pratiquer ce que l’on appelle le « travail au sol » : ceci va permettre de faire voler la voile tout en conservant les pieds au sol. Pour cet exercice, vous aurez besoin qu’il y ait un vent régulier, ni trop fort ni trop faible. Vous pouvez ainsi gonfler votre voile de dos (ce qui est considéré comme la méthode la plus « classique ») ou de face (méthode que l’on enseigne généralement après la première phase d’initiation).

 

Le décollage

 

Le pilote va ensuite courir entre 10 et 20 mètres sur une pente ou un dénivelé, et à grands pas de façon à ne pas perturber la portance de l’aide. Lorsque les 30 km/h sont atteints, l’aile dispose de la portance suffisante pour supporter son poids. Pour que la phase de décollage se passe dans les meilleures conditions, il est important de choisir un « spot » doté d’une pente supérieure à l’angle de vol de la voile. Profitez-en pendant que vous vous éloignez de la pente pour vous installer confortablement en position assise dans votre sellette. Dès lors, il ne reste plus qu’à vous envoler depuis les sommets, et à profiter d’une bonne d’adrénaline !

 

Pendant le vol

 

Durant le vol, pensez à conserver au maximum les yeux ouverts, de façon à contempler les plus beaux sites que vous ne manquerez pas de traverser lors du survol. Si c’est votre première fois en parapente et que vous effectuez un baptême de vol en biplace, pas d’inquiétudes : le moniteur qui vous accompagne guide le vol pour vous, grâce aux manettes de direction. Le vol en biplace se révèle ainsi très pratique, car il vous permet d’avoir un premier aperçu des plaisirs du vol libre sans avoir besoin de suivre une formation préalable, et en bénéficiant d’une sécurité maximale. Vous vous sentez progressivement à l’aise ? Dans ce cas, peut-être que votre moniteur vous laissera prendre les commandes ! Dans tous les cas, vous pouvez vous en remettre intégralement à votre moniteur durant toute la durée du vol.

 

L’atterrissage

 

Apprendre les bases du décollage en parapente, c’est aussi apprendre à atterrir ! Aussi, avant de connaître les joies du vol, vous devez être en mesure de vous recevoir n’importe où et dans n’importe quelles conditions. La première phase de l’atterrissage est celle que l’on nomme « l’approche ». Cette étape dépend grandement de la configuration du terrain, ainsi que des conditions météorologiques – notamment la force du vent ! Vous devez ici manœuvrer de façon à rejoindre le point du sol désiré. Sachez qu’il existe différentes méthodes d’approche que vous découvrirez au fur et à mesure du temps passé avec votre moniteur.

 

Quel est le matériel nécessaire ?

 

Pour pratiquer le parapente, vous l’aurez compris : un certain nombre d’équipements sont à prévoir. Ici, vous aurez besoin de vous rapprocher d’un matériel homologué, même si vous comptez acheter d’occasion. Si vous prévoyez d’abord de réaliser un stage d’initiation, pensez à vous équiper d’une voile – ou « aile », adaptée à la pratique des débutants. Vous aurez également besoin d’une sellette ainsi que d’un parachute de secours. Avant de vous embarquer dans un investissement couteux, nous vous rappelons que vous avez la possibilité de vous fournir auprès des écoles de parapente.

 

vol parapente tenerife

Comment choisir le lieu de son premier vol

 

Que vous soyez en France ou à l’étranger, vous ne pouvez pratiquer le parapente à partir de n’importe quel endroit. Ainsi, vous trouverez les meilleurs sites en France principalement autour de Grenoble et en Chartreuse. Là-bas, le parapente se pratique toute l’année, et des vols hivernaux sont régulièrement organisés notamment sur le site de Saint Hilaire du Touvet. Ceci dit, notez que certaines destinations touristiques étrangères sont idéales pour la pratique du parapente, notamment sur l’île de Ténériffe. Vous n’y trouverez pas moins de 30 « spots » dédiés aux pratiquants intermédiaires comme confirmés. Ténériffe vous apportera de nombreux sites de décollages, ainsi que des terrains d’atterrissage faciles d’accès. N’hésitez pas à contacter Paradise Tenerife pour réserver votre vol en parapente à Tenerife.

 

Quelles sont les conditions physiques pour faire du parapente ?

 

Pour pratiquer le parapente, une bonne condition physique est recommandée. En effet, cette discipline est considérée comme un sport à risque. Par exemple, les personnes pesant plus de 100 kg ne peuvent envisager de pratiquer le parapente biplace en tant que passager. Le poids est, de manière générale, le principal handicap. Les plus jeunes pensant moins de 20 kg ne pourront pas voler non plus. Pour le reste, la pratique du parapente se déroule très bien avec du matériel de qualité et un encadrement approprié. Les accidents sont extrêmement rares.

Cette première approche du parapente vous a donné envie et vous souhaiteriez tenter un baptême de l’air ? Dans ce cas, n’hésitez plus et contactez dès maintenant le centre le plus proche de chez vous pour découvrir les points d’intérêt de votre région. Le parapente se pratique partout en France, et vous trouverez certainement des sites de décollage dans votre région, pour des moments inoubliables !