pilotage

Un pilotage adapté à chaque saison

Vous vous doutez sans doute que vous n’allez pas conduire de la même manière durant l’été où il pleut comme durant l’hiver ou il neige ou encore durant le printemps. Comme les conditions climatiques ne sont pas du tout les mêmes, vous devez donc faire en sorte d’adapter la façon de piloter votre moto en fonction du temps qu’il fait. Comment faire pour mieux adapter votre conduite à la saison qui se présente dans ce cas ? Je vous propose aujourd’hui quelques trucs à faire.

D’une manière générale

             Peu importe la saison, d’une manière générale, je vous conseillerais de ne jamais approcher les caniveaux quand vous sillonnez la ville, même si vous voulez dépasser par exemple. C’est une très mauvaise idée, car les gens jettent souvent de nombreux déchets à proximité de ces derniers, déchet comme des tessons de verre ou des clous qui risquent de bousiller vos roues.

             Je vous recommande également d’éviter les pièges des routes dans votre ville. Les feuilles sont glissantes, les passages zébrés sont glissants…faites toujours bien attention à regarder ce qu’il y a devant vous. Choisissez une vitesse adaptée à votre trajet pou vous éviter des soucis.

             Enfin, je vous recommande également de limiter les distances parcourues à 120km si vous décidez de faire une sortie tourisme. Une fois cette distance atteinte, prenez une pause, car vous risquez des crampes et un accident. Pour 2 jours de voyages, prévoyez une journée de repos.

Conduire en fonction de la saison

             À commencer par le printemps, vous devez rester vigilant surtout avec l’éblouissement du soleil des beaux jours, des petites averses qui peuvent rendre la chaussée glissante, mais aussi sur les variations de température qui peuvent influencer le comportement de votre moto sur route.

             En automne, conduire une moto est beaucoup plus dangereux avec les feuilles mortes et les branches qui s’envolent partout, la pluie fine, le soleil rasant le gel ou encore le froid et l’humidité. Optez pour une allure raisonnable sur la route, augmentez la distance de sécurité avec les autres véhicules. Je vous conseille également de faire attention à la direction que vous prenez, jamais face au soleil.

             En été comme en hiver, prudence sur les routes. Ne jamais conduire quand il pleut trop. Mieux vaut s’arrêter et s’abriter. En hiver, sortir sa moto par période de grand froid est dangereux, surtout que vos extrémités, surtout les doigts peuvent se retrouvées paralysées par le froid. Prenez toujours un équipement adapté en fonction des saisons.

Comments
  1. Patrice

    Conduire une moto, c’est tout un tas de choses à retenir on dirait. J’espère que j’arriverais à intégrer tout ceci. Mais bon, c’est en pratiquant que l’expérience s’acquiert n’est-ce pas ?

ADD YOUR COMMENT